EXPOSITION « COMME DISAIT LE POÈTE »

 

De Reine LACLAUSTRA

 

Sur les lagunes « Tra la, tra la, la , la laire!
qui ne connaît pas ce motif?
A nos mamans il a su plaire.
Tendre et gai, moqueur et plaintif.
L’air du carnaval de Venise.

De Martine DEMANUEL

 

Indigo intense du ciel, de la mer cobalt
en ligne d’horizon confondu.
François CHENG

De Huguette PRESLES

 

Ecorce : Ah moi je sens qu’une âme est là sous ton écorce.
Ton immobilité repose sur la force…
Victor de LAPRADE (1812-1883)

De LUCIE

 

En faisant la roue, cet oiseau dont le pennage traîne à terre,
Apparaît encore plus beau, mais se découvre le derrière. (Le bestiaire)
Guillaume APOLLINAIRE

De LUCIE

 

Je souhaite dans ma maison: une femme ayant raison,
Un chat passant parmi les livres,
des amis en toute saison…  (La chat)
Guillaume APOLLINAIRE

De Martine DEMANUEL

 

Vraie lumière, celle qui jaillit de la nuit;
et vraie nuit, celle d’où jaillit la lumière.
François CHENG

D’Antoine DEBRIVA

 

L’aurore s’allume, L’ombre épaisse fuit;
Le rêve et la brume vont où va la nuit;
Paupières et rosés s’ouvrent demi-closes on entend le bruit …
Victor HUGO

 

De Michèle CARRERE

 

ô temps suspends ton vol, et vous heures propices,
suspendez votre cours !
Laissez-nous savourer les rapides délices
Des plus beaux de nos jours.
Alphons de LAMARTINE « Le Lac »

 

De Florence de FAUCOMPRET

 

…. Vieille forêt adieu têtes sacrées,
de tableaux et de fleurs autrefois honorés
RONSARD

De Jakes TELLIER

 

O Pale Ophélia, belle comme la neige oui,
tu mourus enfant, par un fleuve emporté.
C’est qu’un matin d’avril, un beau cavalier pale,
pauvre fou, s’assit à tes genoux.
Arthur RIMBAUD

 

De Manuel GARCIA

 

Solitaire est la solitude, seul la trouve qui,
solitaire trouve la vague solitaire de l’océan où il se perd ?
Juan Ramon Jimenes

de Florence de FAUCOMRET

 

Dans ma maison u viendras…
Jacques PREVERT

 

De Véronique GALAND

 

Que ce spectacle est beau, ce paysage immense,
qui toujours devant nous finit et recommence.
Victor HUGO

De Claude Jeanne JULLIEN

« Là tout n’est qu’ordre et beauté,
luxe, calme et volupté »

 

De Stéphanie ROUSSET

Le bateau ivre 1871 – Arthur RIMBAUD

D’antoine DEBRIVA

Un monde est assoupi sous la voûte des cieux?
Mais la voûte même où s’élèvent mes yeux,
Que de mondes nouveaux, que de soleils sans nombre
Alphonse de LAMARTINE

De Joe AUTHIE

Es-tu brune ou blonde?
Sont-ils noirs ou bleus, tes yeux
Paul VERLAINE

De Michèle CHESTA


Il meure lentement celui qui évite la passion,
et son tourbillon d’émotions

 

De Jakes TELLIER


 

« A l’ombre de l’ombre perdurée alliance terre-ciel contre toute attente
non tant fidèle au monde qu’a la promesse de vie »
François CHENG

D’Andrée BERZI


« La très chère était nue, et connaissant mon cœur,
Elle n’avait gardé que ses bijoux sonores… »
Charles BAUDELAIRE

D’Andrée BERZI


« Dans Venise la rouge, pas un bateau qui bouge »
Alfred de MUSSET

De Claude Jeanne JULLIEN

« Quand tu vas balayant l’air de ta jupe large,
Tu fais l’effet d’un vaisseau qui prend le large »

Étiquettes: , , ,

 
 
 

1 Commentaire(s)

 
  1. Sylvie Tournade dit :

    Et bien, quelle expo !!!! Beaucoup de très belles œuvres.
    Il me manque la toile de Jackie………
    Bravo à tous et toutes. Amitié

 

Laisser un commentaire